CHLOÉ SILBANO

retour

 

SIMILI
4 minutes
2015

«
Consommé,
Se dessiner une ligne, c’était alors faire l’illusion
d’un objet.
En temps de guerre, et avec la pénurie
qui allait de paire, les femmes traçaient une ligne
à l’arrière de leurs jambes pour figurer des bas
qu’elles ne possédaient plus.
Ce manque implique ce remplacement,
ce remplissage de peu de chose.
D’un peu d’encre, d’un trait, on présente
une surface, le bas absent. Et cette surface
alentour au trait, de vide se fait parure.
»